Le plaisir de lire

Pour les passionnés de lecture ! :)

And the oscar goes to… 12 years a slave !

Et l’oscar est attribué à… « 12 ans d’esclavage »

« 12 years a slave » ou en français « 12 ans d’esclavage » vient de remporter trois oscars cette nuit aux Etats-Unis. Mais plus que l’oscar du meilleur film ou du meilleur second rôle féminin c’est surtout l’oscar du meilleur scénario adapté de John Ridley que nous saluons ce matin.

En effet, le film prend directement sa source dans l’oeuvre autobiographique de Solomon Northup, datant de 1853. Ou le récit bouleversant d’un homme qui a été libéré des fers de l’esclavage seulement quelques mois avant la parution de son témoignage.

12 years of slave
Ce livre raconte l’histoire d’un menuisier et violoniste noir du Nord. Né libre en 1808, résidant dans le comté de Saratoga dans l’État de New York, il est kidnappé en 1841, enfermé à Washington, vendu à la Nouvelle-Orléans, avant de passer les douze années suivantes de sa vie en tant qu’esclave en Louisiane. Pendant douze ans, il vit « l’institution particulière » de près : travail forcé de l’aube jusqu’au crépuscule accompagné de coups de fouets incessants. Passant des mains d’un maître effroyable et violent à celles d’un autre qui se montre plus bienveillant, et donne ainsi à voir la complexité de ce qui était alors une institution bien particulière et n’était pas moins violente de parfois se montrer un peu plus « clémente ». La violence des rapports ne s’efface pas de quelques changements dans la nature des chaînes. Quand il retrouve enfin son statut d’homme libre, il s’efforce de décrire dans le détail son témoignage.

Si l’histoire narrée par Northup n’en demeure pas moins profondément originale, c’est parce qu’il n’est pas un «esclave comme les autres».  Ainsi que l’affirme à nouveau Beecher Stowe, il y avait eu d’autres cas similaires à celui de Northup, mais ceux-ci n’en demeuraient pas moins exceptionnels et, lorsqu’ils étaient découverts par les autorités du Sud, étaient généralement «traités avec une grande équité et impartialité». Par ailleurs, les esclaves de ces régions reculées du Sud des États-Unis qui parvenaient à (re)gagner leur liberté étaient extrêmement rares, à la différence (relative) des esclaves des États frontaliers du Nord et de ceux de la côte atlantique. Si le fonctionnement de l’institution esclavagiste dans ces régions n’était pas inconnu, sa description avait jusqu’à présent été le fait de voyageurs-observateurs. Northup, lui, était le premier à décrire l’expérience vécue de l’esclavage dans les plantations du Sud.

Cet ouvrage s’inscrit dans la grande vague de publication de récits d’esclaves (slave narratives) qui constitue alors une arme décisive dans la lutte pour l’abolition de l’esclavage, laquelle sera proclamée par Abraham Lincoln le 1er janvier 1863 et étendue à l’ensemble du territoire des États-Unis à l’issue de la guerre civile américaine en 1865. Plus de quatre-vingt récits d'(ex-) esclaves (hommes et femmes) sont ainsi publiés entre 1835 et 1865, dont ceux de Frederick Douglass (1845), William Wells Brown (1847), Josiah Henson (1849), Henry Bibb (1849),John Brown (1855), Harriet Jacobs (1861). 

Sources : Wikipédia, Amazon

Publicités

À propos de Isabelle Clément

Social Media Manager : retrouvez les actus médias sociaux, community management, marketing, relation client,...

3 commentaires sur “And the oscar goes to… 12 years a slave !

  1. HISPAFRA
    3 mars 2014

    J’ajoute ce livre à ma liste de livres à acheter, et à lire (avant de voir le film !)

    J'aime

    • Isabelle Clément
      3 mars 2014

      Ravie de t’avoir donné envie de lire le livre.
      On compte sur toi pour nous faire un petit retour sur tes impressions une fois que se sera fait. 😉

      J'aime

  2. Mademoiselle Cordélia
    23 mars 2014

    Tiens tu me donnes envie de lire ce livre x) Il faut que je note le titre dans un coin pour ne pas oublier…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 3 mars 2014 par dans Adaptés au cinéma, et est taguée , , , , , .
%d blogueurs aiment cette page :